• Accueil
  • Informations
  • Mes chroniques
  • Mes écrits
  • Ma playlist
  • Mes photos
  • Ma PAL
  • Proverbes
  • blogger

    jeudi 22 mai 2014

    Texte 2

    Un autre texte, une sorte de description :


    Les étoiles semblaient former une fine couche de poussière dans le ciel, comme sur un meuble à l’abandon. Elles envoyaient leur faible lumière sur le monde. Mais la reine de la nuit était haute cette nuit-là. La lune couvait d’un oeil maternel la terre et ses habitants.
    Les réverbères, eux, éclairaient certaines rues, telles des lanternes à la recherche d’un trésor.
    Les hauts immeubles se dressaient de toute leur hauteur et leurs fenêtres ressemblaient à des yeux qui se ferment quand vient la nuit. Elles dégageaient également une atmosphère chaleureuse, comme des refuges au milieu du Groënland.
    A travers certaines d’entre elles, on pouvait apercevoir l’écrivain incompris, qui écrira toute sa vie sans jamais rien gagner. Il griffonnera sûrement toute la nuit.
    A d’autres fenêtres, on entendait les bruits étouffés d’une joyeuse fête familiale, dégageant les senteurs attirantes d’un bon poulet rôti, ou d’un gâteau tout juste sorti du four.
    Dans d’autres, ô infamie ! Un vieillard vieillissait là, sans personne pour l’aider, sans les soins infiniment doux et revigorants d’une femme, sans les rires contagieux d’un enfant. Non, seul, il mangeait un maigre repas trouvé après maints efforts.
    Puis, les derniers magasins abaissaient leur grillage, comme on referme le couvercle d’un coffre au trésor, sans bruit. Les derniers monstres fermaient leurs yeux.
    Enfin, des noctambules marchaient dans la rue, comme des chiens errants, vagabondant sans but, cherchant sûrement un abri pour la nuit, ne sachant pas où ils vivront le lendemain.


    Là est Paris. Paris qui s’endort. Les derniers battements de vie s’éteignant sur la douce pensée d’un jour nouveau.
     

    4 commentaires:

    1. Coucou, c'est Yoko de Je Bouquine (en fait c'est moi qui t'ai laissé un message l'autre jour sur le répertoire de blogs mais j'avais oublié de changer les informations de ma soeur, Mlle Jeanne).
      J'aime beaucoup ta description, le ton rappelle un peu l'écriture des auteurs romantiques parfois je trouve dans la façon de décrire ce qu'il se passe à chaque fenêtre. Tu as une très jolie écriture mais, il y a juste la métaphore de "la reine de la nuit" qui est un peu lourde (mais ce n'est que mon humble avis).

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. Merci beaucoup Yoko pour ton commentaire qui m'a beaucoup touchée !
        Explications : En fait, je venais de lire Balzac juste avant...!^^
        Sinon, j'ai fait lire ce texte à d'autres personnes et il y en a plusieurs qui, comme toi, ont trouvé cette métaphore trop lourde... Donc je comprends très bien ce que tu veux dire, et tu as parfaitement raison !!!
        Au fait, si tu repasses par ici, tu as quel âge ?^^ (désolé pour cette question indiscrète...)

        Supprimer
    2. Réponses
      1. Moi j'ai 12 ans ! (petite, hein ?^^)

        Supprimer

    Des petits commentaires font toujours plaisir, et font marcher le blog !
    Merci !